Sécheresse, orages et bactérie : Les agriculteurs sont maudits

Cet été nos agriculteurs ne sont pas gâtés ! Des épisodes exceptionnels couplés à une actualité laissant planer une ambiance de crainte autour des fruits et légumes amènent à des pertes considérables.

Une sécheresse exceptionnelle

Depuis début mai, c’est un épisode de sécheresse très rare qui sévit dans l’Europe du nord et notamment la France. Il faut remonter à 1976 pour voir un épisode aussi dramatique pour les agriculteurs.

De plus nous avons eu en France, selon les statistiques, le printemps le plus chaud depuis 1900. Le plus dramatique c’est que cette épisode exceptionnel pourrait, à l’avenir, devenir notre quotidien à cause des changements climatiques.

Les agriculteurs sont directement touchés par ce manque d’eau. Les blés ne grandissent pas, les vendanges vont être avancées d’un mois dans le Bordelais et il n’y a plus assez de fourrage pour les animaux. Eceptionnellement, les agriculteurs pensent à réimplanter des parcelles laissées vides avec des cultures de substitution afin de fournir du fourrage pour les bêtes.

La saison pourrait être en partie sauvée si des pluies permettaient de remonter les stocks d’eau.

Des orages et vents violents

Alors que tout le monde attendait la pluie comme un élément salvateur, celle-ci n’a fait que dévaster des cultures déjà

mises à mal ! La violence des orages, avec des vents importants et parfois des épisodes de grêle ont détruit une partie des récoltes. Certaines exploitations ont été détruites à 100% !

De plus, les pluies ont été tellement abondantes et sur un temps très court que l’eau a raviné et n’a pas pénétré dans la terre. Et le pire c’est que la zone la plus touchée par la pluie (le sud-est de la France) n’est pas la région qui avait le plus besoin d’eau.

L’épisode de sécheresse perdure donc et certains agriculteurs ont tout perdu à cause des orages, même parfois bien plus que des récoltes puisque certains ont perdu des serres.

La bactérie E. Coli

Comme si les orages et la sécheresse n’étaient pas suffisants, la bactérie E. Coli qui affole l’Europe en ce moment et qui a entrainé déjà 25 morts a créé un vent de panique chez les consommateurs !

Il ne se vend plus de concombres en France et les ventes de tomates et salades sont en chute libre. Il faut dire que pour l’instant les autorités allemandes et les experts qui travaillent sur ce dossier n’ont toujours pas trouvé l’origine de cette bactérie mortelle.

Quelle aide pour les agriculteurs ?

L’Europe a décidé de débloquer 150 millions d’euros pour venir en aide aux agriculteurs touchés par l’affaire de la bactérie mortelle E. Coli. Cela n’est certaiment pas suffisant au niveau Européen mais ça permettra d’aider sans doute les plus touchés.

Nous pouvons aider les agriculteurs !

En ne boycottant pas leurs produits nous pouvons aider nos agriculteur à continuer de produire des fruits et légumes. Les fruits et légumes seront certainement piqués, tachés, abîmés par la grêle, la pluie, la sécheresse mais le meilleur soutien est de continuer à acheter. Un fruit piqué ou taché n’est pas impropre à la consommation !

 

crédits photo :

Certains droits réservés par CPWF Basin Focal Project

Certains droits réservés par yayatoon

Certains droits réservés par mitch98000

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …



adn.okoop.fr