Avoir son avocatier

Rien de plus facile ! Par contre, ne vous attendez pas à avoir des avocats, à moins de posséder une serre, et encore.

 

Planter :

Pour cela, lorsque vous mangez un avocat, prenez le noyau et nettoyez-le. Après, il y a deux possibilités :

–  Soit vous plantez  3 cures-dents ou allumettes (côté bois dans le noyau), environ 1 centimètre au-dessous de l’extrémité pointue du noyau. Ces pics en bois seront enfoncés d’environ 3-5 millimètres. Les soutiens en bois reposeront sur les bords d’un verre rempli d’eau, la partie inférieure, qui est la plus grosse du noyau, trempant dans l’eau.

–          Soit vous mettez le noyau dans un pot plein de terreau, en laissant juste l’extrémité de la pointe du noyau dépasser.

Surveiller :

–          Dans le cas du noyau trempé  dans le verre d’eau, il faudra veiller à ce que la partie inférieure du noyau reste immergée.

–          Dans le cas du noyau planté dans le pot, il faudra maintenir la terre humide, sans stagnation dans la coupelle, sous risque que le noyau et la terre moisissent.

Patienter :

Dans les deux cas, il faudra attendre, souvent plusieurs mois, voire l’arrivée du printemps, que le noyau se fendille, pour que des racines, à partir de la zone la plus grosse du noyau, et le plant, au niveau de la pointe, ne sortent.

 

Entretenir :

Si votre noyau est dans le verre ou le vase, il est possible de le mettre en pot quand les racines sont développées et que le plant fait déjà quelques centimètres.

La croissance du plant est assez rapide durant les premiers temps.

Il faudra veiller à arroser régulièrement l’avocatier.

Cette plante appréciera l’exposition plein soleil et devra être maintenue à l’abri du gel, voire en intérieur, durant les périodes froides.

 

L’avocatier, même s’il ne porte pas de fruit, fera une très jolie et très grande plante d’ornement.

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …