Comment faire ses « herbes de Provence » soi-même

Les herbes de Provence sont composées de plantes issues du pourtour méditerranéen. Elles servent à parfumer les sauces tomates, les grillades…

On en trouve dans les commerces, des magasins bios …

Attention, la plupart des herbes de Provence vendues en grandes surfaces ne viennent pas du tout de Provence mais des pays de l’est. Au mieux, elles sont emballées en Provence.

Alors pourquoi ne pas les faire soi-même ?

La composition des herbes de Provence :

Les herbes de Provence sont composées de 4 plantes dans des proportions différentes :

Pour 100g d’herbes de Provence

  • 50g de sarriette sèche,
  • 30 g d’origan séché,
  • 10g de thym séché,
  • 10g de romarin séché.

Ramassez ses aromates :

La sarriette :

La sarriette se récolte au printemps ou au début de l’été, de préférence le matin.

Coupez les branches à 10cm du sol.

Une fois la sarriette cueillie, formez des bouquets et suspendez-les dans un endroit bien aéré et sans lumière.

Dès que les feuillent craquent sous les doigts, c’est qu’elles sont bien sèches.

Effeuillez les branches et conservez les feuilles dans un récipient opaque et hermétique.

La sarriette pourra être utilisée seule ou entrer dans la composition des herbes de Provence.

L’origan : 

La cueillette se fera idéalement début juillet.

Il faut couper les branches, les rincer pour enlever la poussière puis former des bouquets. Mettez-les à sécher en les suspendant tête en bas  dans un endroit aéré et sombre.

Puis récoltez les sommités sèches dans un bocal hermétique.

Le thym :

Il peut être cueillit à peu prés toute l’année.

L’idéal  est de le cueillir au printemps, juste avant la floraison.

Le moment le moins propice est lors des grosses chaleurs, après la floraison.

Juste après la cueillette, rincez à l’eau claire afin d’enlever la poussière.

Puis mettez-le à sécher rapidement, dans un endroit aéré et sombre.

Lorsque le thym est bien sec, les feuilles se détachent facilement des branches.

Conservez-le dans un contenant hermétique : il peut être utilisé seul ou mélangé pour former les herbes de Provence.

Le romarin : 

Il se ramasse lors des chaleurs, juste avant la floraison.

Une fois ramassé, rincez les branches afin d’en enlever la poussière.

Puis, faites en des bouquets, attachés aux deux extrémités et suspendez-les dans un endroit aéré et protégé par un tissu pour éviter les nouveaux dépôts de poussière. Quand les feuilles « craquent » sous les doigts, c’est qu’elles sont bien sèches. Il faudra compter 2 à 3 semaines pour cela.

Effeuillez les branches et conservez les feuilles dans une boîte hermétique et opaque.

Le romarin pourra être utilisé seul ou entrer dans la composition  des herbes de Provence.

 

Faire ses herbes de Provence :

Mélangez harmonieusement les 4 herbes dans les proportions citées ci-dessus.

Auparavant, si les feuilles de certaines d’entre elles sont trop grosses, mixez-les afin de ne pas avoir de morceaux piquants pouvant être dangereux lors de la dégustation.

Conservez votre mélange dans un récipient opaque et hermétique.

Afin de profiter pleinement des arômes de vos herbes de Provence, consommez-les dans l’année suivant les récoltes des différentes herbes.

 

Bon appétit !

 

Crédits photo :

Certains droits réservés par *pascal*
Certains droits réservés
par Ronnie Garcia
Certains droits réservés
par OliBac

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …



adn.okoop.fr