Ecologie pratique au quotidien

Faire son ail confit

Faire son ail confit

Dans cet article

On trouve de l’ail confit sur nos marchés et dans les épiceries fines. Il est cependant pas très difficile, et beaucoup moins couteux de le faire soi-même.

Les ingrédients :

  • de l’ail,
  • de l’huile d’oliveFaire son ail confit,
  • du sel,
  • une branche de romarin,
  • une branche de thym,
  • quelques feuilles de laurier sauce.

La réalisation :

Épluchez autant d’ail que vous souhaitez faire d’ail confit. Pensez à retirer les germes si nécessaire.

Mettez-les dans une casserole, pas trop grande : il suffit que l’ensemble de l’ail recouvre le fond de la casserole.

Versez l’huile d’olive dans la casserole de manière à recouvrir complètement l’ail .

Rajouter dans l’huile, le romarin, le thym, les feuilles de laurier sauces et le sel.

Faire cuire à feu très doux, de manière à ce que l’huile ne bout pas.

Astuce : si votre plus petit feu fait trop chauffer l’huile, il est possible de placer une plaque métallique, comme un plat, entre la source de chaleur et la casserole : cela permettra de répartir, d’atténuer la Faire son ail confitchaleur et ainsi d’obtenir la bonne température.

Il faut compter une vingtaine de minutes de cuisson. Piquez l’ail pour être sur qu’il est bien confit. Si la cuisson est trop longue, l’ail sera quand même bon, mais il sera ramolli.

La conservation :

L’ail ainsi confit pourra se conserver au frigo, dans son huile de cuisson, assez longtemps.

Lorsque l’ail est tout mangé il est possible d’utiliser l’huile qui n’a pas frit pour vos sauces et vinaigrette. Les ingrédients présents lors de la cuisson l’auront agréablement parfumée.

Pratique : vous pouvez ré-utiliser un bocal de cornichons avec son épuisette pour conserver et consommer de manière pratique votre ail confit.

Bonne dégustation

Faire son ail confit Faire son ail confit

Faire son ail confit

alexandra

Je suis une jeune maman, et cette nouvelle responsabilité a augmenté mon envie de protéger, respecter et améliorer mon environnement. Qui n'a pas envie d'offrir le meilleur à son enfant ? Tout cela et, en plus, en adéquation avec un besoin de ne pas gaspiller inutilement les ressources familiales. Alors faisons rimer écolo et écono !