Favoriser son transit naturellement.

Le transit est le mécanisme permettant aux aliments de migrer de l’estomac vers l’anus.

Les problèmes de transit, souvent parce qu’il est ralenti, entrainent des ballonnements, constipations (moins de 3 selles par semaines selon la définition de l’AFSSAPS) …

Cela concerne le plus souvent les femmes et les personnes âgées.

Voilà quelques conseils pour limiter ces désagréments et particulièrement la constipation.

 

L’hydratation :

La déshydratation est la première cause de nombreux maux : infections urinaires, problèmes de circulation sanguine, fatigue …et constipation. Donc boire environ 1 litre à 1.5 litre par jour, plus en cas de transpiration importante.

L’alimentation :

Il faut être logique : c’est une partie de ce que l’on mange qui va être rejeté au bout d’un long processus de digestion.

Il est donc intéressant de manger des fibres, qui permettent une bonne progression du bol alimentaire. On retrouve les fibres dans :

  • Les céréales complètes
  • Les fruits et les légumes : kiwi, orange…
  • Les légumes secs : lentille, pois chiches…
  • Noix et fruits secs : pruneaux…

De plus, la lubrification de l’appareil digestif peut aussi faciliter la progression des aliments : certains conseillent de prendre une cuillère d’huile d’olive à jeun, le matin dans cette perspective.

 

Les positions :

Cela semble bête, mais la position sur les toilettes peut favoriser l’évacuation des selles : pour cela, il faut qu’en position assise, les genoux soient positionnés au-dessus du niveau des hanches. Ainsi, il est possible de mettre un petit marchepied sous les pieds.  On retrouve, de manière plus prononcée, l’idée de cette position  sur des toilettes dit « à la turque » : l’angle entre le buste et les cuisses est inférieur à 90°.

 

Le sport :

Il semble que les muscles intestinaux soient stimuler par le sport, particulièrement lorsque ce sont les abdominaux qui travaillent, alors, sans rien dépenser : monter les escaliers, marcher… et ce n’est pas bon que pour le transit !

 

Les probiotiques :

Une bonne flore intestinale est essentielle pour une bonne digestion mais aussi pour protéger le tube digestif de diverses agressions. Les probiotiques, dans l’alimentation ou en compléments alimentaires  peuvent être une aide supplémentaire pour lutter contre les problèmes digestifs.

Quelques raisons, mécanismes et trucs à savoir :

Lorsque des aliments rentrent dans notre bouche ou que nous salivons devant des bons petits plats, tout le mécanisme de digestion se met en place. Ainsi, l’envie d’aller aux toilettes se fait souvent ressentir en début de repas, si on arrive à écouter son corps : il faut donc penser à ne pas étouffer ces besoins par des règles de convenance.

  • La défécation (aller à la selle) est un mécanisme réflexe qui se perd si on ne l’entretient  pas. Ainsi, se retenir longtemps, apprendre cela aux enfants, ou en ayant de contraintes sociales,  c’est augmenter le risque de perdre le réflexe de défécation par la diminution de la sensation et l’étirement des muqueuses
  • Certaines maladies (diabète…) ou moments de la vie (grossesse..) perturbent le transit et ce n’est qu’en associant le traitement de la pathologie quand c’est le cas, que le transit pourra être amélioré.
  • De même, une modification du changement de vie, d’alimentation peut entrainer des constipations.
  • Certains médicaments peuvent aussi influés sur le transit.

Attention, en cas de persistance, d’arrêt des gaz associé à l’arrêt des selles (c’est-à-dire un transit nul) ou de vomissements associés, consulter rapidement votre médecin.

 

Sources :

http://facmed.univ-rennes1.fr/resped//s/semio/semiodigestif/TroubTransitIntest.pdf

http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/081-084infocomprim%C3%A9e1107.pdf

http://www.santepratique.fr/pro/images/brochures/constipation_adulte.pdf

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …



adn.okoop.fr