La radioactivité et l’aloe vera

L’arrivée en France du nuage radioactif, suite à l’explosion des réacteurs nucléaires au Japon, nous a tous fait réagir, d’une manière ou d’une autre! Il est intéressant de noter que, lors de la seconde guerre mondiale, à Nagasaki et Hiroshima, des médecins américains ont remarqué l’utilisation du gel d’Aloe vera barbadensis pour contrer les effets des radiations et de la bombe atomique ainsi que pour soigner les brûlures importantes. Ce n’est qu’à partir de ce moment que cette plante aux mille vertus a connu un véritable succès aux Etats-Unis dans les années 60/70, car les scientifiques constatèrent que la peau des victimes cicatrisait très rapidement et le nombre de cancers de la peau chez ces Japonais était inférieur au pronostic fait en cas d’une attaque nucléaire d’une telle envergure.
Ces survivants avaient également bu la pulpe d’Aloé Véra en usage interne, car il s’agit d’un puissant régénérateur cellulaire et un antioxydant. L’aloès se distingue des autres remèdes naturels par ses propriétés uniques (anti-inflammatoire, antifongique, antibiotique et régénérateur) qui agissent individuellement sur les cibles de l’organisme, même si elles agissent en synergie, autrement dit l’aloès agit directement là où se trouve le mal.

L’aloès a une action subtile et régulatrice sur l’organisme qui lui vaut le surnom de « guérisseur silencieux ». Le mal est combattu en douceur, en respectant le terrain biologique. L’aloès respecte notre équilibre et l’améliore.
Malheureusement l’histoire semble se répéter….nous voilà encore sous la menace de la radioactivité provenant du Japon, sans mentionner le niveau de radioactivité présent au quotidien (en moyenne une personne est exposée à environ 3 millisieverts (mSV) par an alors que les observations médicales font état d’une augmentation du nombre des cancers à partir de 100 millisieverts absorbée).
Alors, nous constatons qu’il suffit de consommer un légume « sauvage » pour aider notre corps à combattre la radioactivité présente dans l’air et l’eau au quotidien ET surtout lors d’accidents nucléaires comme celui qui s’est produit au Japon. Mais également dans le cas d’exposition thérapeutique aux rayons et/ou des substances chimiques radioactifs, lors du traitement d’un cancer. De plus, dans cette dernière cas de figure, l’aloe vera va stimuler le système immunitaire du malade afin qu’il puisse résister aux effets secondaires liés à la chimio/radiothérapie.
Incroyable ! diriez-vous…. Mais vrai !!!

Source (« The Silent Healer, A modern study of Aloe Vera » de Bill COATS)

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …