Le fructose de maïs

Contrairement à ce que l’on entend habituellement lorsqu’on parle de fructose, le fructose de maïs, comme son nom l’indique, n’est pas issu de fruits mais du maïs.

 

L’appellation

Ce qu’on peut résumer sous le nom de « fructose de maïs »  s’appelle le sirop de maïs à haute teneur en fructose (SGHF ou HFCS pour l’appellation anglaise high-fructose corm syrup) .

On le retrouve sous le nom de glucose-fructose ou d’isoglucose.

 

La fabrication et la composition

Le fructose de maïs est produit à partir de l’amidon de maïs : il est donc, à la base, composé de glucose.

C’est suite à une réaction enzymatique que le glucose se transforme à 90% en fructose.

Pour obtenir des pourcentages variables de mélange glucose-fructose, on rajoute à ce produit obtenu par réaction enzymatique, du sirop de maïs en proportions variables.

 

Les produits qui en contiennent

C’est essentiellement dans les sodas et en particulier aux États-Unis, qu’on trouve ce HFCS. Il est intéressant pour l’économie devant la surproduction de maïs dans ce pays et son faible coût.

Il est aussi utilisé en pâtisserie. et plus généralement,  le sirop de fructose-glucose peut servir comme n’importe quel édulcorant.

 

Les effets sur la santé

Les résultats des études sur le sujet sont controversés.

Une conclusion qui semble pourvoir être tirée, c’est qu’il semble que le corps réagissent à ce « fructose de maïs »  comme à n’importe quel sucre.

Loin d’être avantageux pour la ligne comme le sont généralement les édulcorants, son effet sur l’augmentation de l’obésité est nommé tout en étant controversé.

Il semblerait malgré tout que ce soit l’excès de consommation de ce produit qui soit dangereux (comme, au final tous les excès).

 

Bien que l’appellation « fructose » soit attrayante,  le fructose de maïs n’est pas la fructose de fruit dont on parle habituellement.

En plus de sa fabrication par des procédés humains et controversés sur  les possibles effets néfastes sur la santé, on ne peut s’empêcher de penser que le maïs utilisé à la possibilité d’être génétiquement modifié.

Mais certaines des sources que nous avons consultées ne semblent pas faire la différence (ou ne sont pas très claires) entre le fructose de maïs et le fructose de fruits. Alors, quoiqu’il en soit, vigilance et modération au quotidien sont les maîtres mot d’une bonne santé.

La présentation, dans le Magazine de la Santé du 16/05/2012 (à la 5ème minute), de la dernière étude sur le fructose de maïs est alarmante: en plus du risque d’obésité, il pourrait être à l’origine d’une altération neuronaDonc, le fructose de maïs très utilisé aux États-Unis et encore peu en France, entrainerait diabète et démence dans les cas extrêmes.

 

Sujet à suivre!

 

Sources :

Etude de 2007 : Effects of high-fructose corn syrup and sucrose consumption on circulating glucose, insulin, leptin, and ghrelin and on appetite in normal-weight women.

Etude de 2004 parue dans American Journal of Clinical Nutrition  : Consumption of high-fructose corn syrup in beverages may play a role in the epidemic of obesity

Etude de 2010 de l’université de Princeton : A sweet problem: Princeton researchers find that high-fructose corn syrup prompts considerably more weight gain

 

Crédit photo :
Certains droits réservés par JD Fahey

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …