Ecologie pratique au quotidien

L’empreinte en eau, un bon indicateur

L'empreinte en eau, un bon indicateur

Dans cet article

Vous connaissez déjà sûrement l’empreinte carbone. Mais, connaissez-vous l’empreinte en eau?

C’est un bon indicateur pour prendre conscience de la nécessité d’économiser l’eau.

Nous nous rendons à peu près compte de la quantité d’eau que l’on boit, de celle que l’on utilise pour se laver, pour arroser le jardin…

Mais, nous ne savons pas forcément que tout a un coût en eau: riz, cacahuète, café, viande…

Sept organisations mondiales dont le WWF, l’Unesco, l’International Finance Corporation (filiale de la Banque Mondiale) et le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD, Conseil mondial des affaires pour le développement durable) ont créés cet outil de mesure.

Ainsi, des exemples frappants nous font prendre conscience de la nécessité d’économiser cette ressource tarissable. Par exemple, il faut 140 litres d’eau pour boire une tasse de café, 16 000 litres d’eau pour produire 1kg de viande de bœuf, 3 000 litres d’eau pour consommer 1kg de riz…

L’outil de calcul est disponible pour les particuliers mais uniquement en anglais pour le moment sur le site des fondateurs de ce système de calcul: http://www.waterfootprint.org/?page=cal/waterfootprintcalculator_indv

 

 

L'empreinte en eau, un bon indicateur L'empreinte en eau, un bon indicateur

L'empreinte en eau, un bon indicateur

Laurence RUAS

Maman de 4 enfants, ancienne sage-femme. J’écris sur Autour Du Naturel depuis 2011. Dans la vie, je suis Sophrologue, Hypnothérapeute et coach et j'accompagne des les enfants, ados et adultes. Découvrez-en plus: https://www.laurenceruas.com