Les différents types de bougies

Les bougies font partie de notre quotidien. Utilisée avant pour l’éclairage, elles n’ont aujourd’hui cet usage qu’en cas de panne d’électricité ou de diner romantique. Elles décorent aussi les gâteaux d’anniversaire, illuminent les diners en famille et offrent une ambiance chaleureuse et bien odorante.

Il y a deux grandes familles de bougies :

  • Celles faites à partir de paraffine,
  • Celles faites à partir de cires naturelles.

Les composants et les propriétés des bougies à base de paraffine

La paraffine

La paraffine employée pour l’élaboration des bougies est appelée « graisse minérale » ou « ozocérite ». Elle fond vers 50-60 °C.

C’est un dérivé pétro chimique qui libère, lorsqu’elle est chauffée sous forme de bougies,  du benzène ou du toluène, substances potentiellement cancérigènes.

Il semblerait que l’inhalation ponctuelle de ces vapeurs issues de la combustion des bougies à base de paraffine soit peu risquée. Par contre, son utilisation quotidienne ou régulière  dans un endroit mal aéré, sur une longue période pourrait s’avérer dangereuse.

Il pourrait également y avoir des réactions allergiques à ces composants volatiles.

La stéarine

La stéarine est systématiquement présente dans les bougies faites à base de paraffine. Elle est incolore, inodore et insipide; elle se trouve dans les graisses animales (bœuf, graisse des bosses de chameaux) et dans le beurre de cacao. Elle entre dans la composition des bougies, du savon, du suif.

Vous pouvez trouver des bougies en stéarine bio sur Internet.

Fils de coton tressé

La mèche de la bougie peut être imbibée d’acide borique.

Acide borique (selon les fabricants)

L’acide borique est produit principalement à partir des minerais de borate ou extrait de minerais comme les borax, boracite, boronatrocalcite et colemanite ou récupérer dans les vapeurs volcaniques.

L’acide borique est peu toxique pour l’Homme (INRS) par voie digestive ou par inhalation. Son usage alimentaire a cependant été interdit au Canada.  A forte concentration et en exposition courte,  il est irritant pour les yeux, la peau et les voies respiratoires mais il peut avoir des effets sur le rein par des expositions prolongées.

Il est utilisé comme insecticide dans certains pays et a une action fongicide, ce qui peut laisser supposer une absence d’innocuité.  Il entre dans la composition de certains médicaments.

 

Composition des bougies à base de cire naturelle

Voici les composants qui peuvent être utilisés dans la confection de bougies à base de cire naturelle:

  • Acide borique,
  • Éventuellement des huiles essentielles pour parfumer,
  • La mèche de coton tressée,
  • La cire d’abeille,
  • La cire de soja,
  • autres cires.

La cire d’abeille

Pour faire les bougies, la cire d’abeille est fondue, ou, des plaques de cire d’abeille sont enroulées autour d’une mèche.

La cire d’abeille est la substance récoltée par l’apiculteur et qui obturent les alvéoles qui contiennent le miel. Elle est fabriquée par les abeilles.

Après purification, la cire d’abeille peut se conserver longtemps. Elle est généralement d’un jaune soutenu mais peut être blanchie par le soleil ou des procédés chimiques.  Elle est utilisée également en cosmétique.

La cire de soja

Elle est issue à partir d’huile soja (attention à sa provenance à savoir si elle contient des OGM) et se présente sous forme d’une pâte blanche qui permettra toutes sorte de colorations des bougies. Elle est utilisée également en cosmétique.

Les bougies à base de cire de soja  ne dégagent pas de vapeurs toxiques et salissent moins (moins de fumée, détachage de vêtement plus facile) que celle à base de paraffine. Pour un même volume, elles bruleraient plus longtemps (jusqu’à 50% de temps en plus).

Les autres cires naturelles

D’autres cires peuvent rentrer dans la composition de bougies à la cire d’abeilles ou de soja, comme la cire de mimosa (pour le parfum) , cire de riz, cire de candelilla (sécrétée par les feuilles d’un arbuste, le Candelilla), cire de carnauba (sécrétée par les feuilles d’un palmier généralement sauvage, le Copernica Cerifera). Leurs propriétés respectives ne leur permettent pas d’être le composant exclusif de bougies.

Ainsi, les bougies les plus courantes, généralement les moins couteuses, peuvent s’avérer dangereuses sur le long terme. Il semble judicieux d’utiliser (ou de fabriquer) à base de cire d’abeilles ou de cire de soja…, plus couteuses à l’achat (peut-être pas en cas de fabrication « maison » ), mais moins dangereuses pour la santé et l’environnement.

Pour plus de renseignements : Romantic, candle-lit dinners: An unrecognized source of indoor air pollution (eng), 238th National Meeting of the American Chemical Society (ACS), 19 août 2009.

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …