Les oméga 3 et les oméga 6

Les acides gras essentiels sont, comme leur nom l’indique, important pour notre santé et doivent se retrouver dans notre alimentation. Ces acides gras sont :

  • l’acide alpha-linolénique (Omega 3),
  • l’acide linoléique (Omega 6).

Notre organisme ne peut fabriquer ces acides gras.

 

Cependant, leur apport ne doit être anarchique et la combinaison de ces omégas est nécessaire pour optimiser leurs effets : ils doivent être consommés tous les deux et avec un proportion bien déterminée. Une consommation anormalement haute d’oméga 6 peut entraîner des pathologies. A contrario, il n’y a pas d’effet néfaste connu pour une consommation importante d’oméga 3.  Le ration idéal est de consommer 1 part d’oméga 3 pour 3 parts d’oméga6.

Actuellement, de manière générale avec notre alimentation moderne, nos apports en oméga 3 sont insuffisants par rapport à ceux en oméga 6.

Pour assimiler ces omégas 3 et 6  des vitamines (E, C, B3, B6, B9…) et minéraux (magnésium, zinc, sélénium) sont nécessaires.

Il est recommandé de varier les sources en oméga : poissons gras, huiles, graines…

 

Oméga 3

oméga 3

Il en existe 3 différents, que l’on trouve tous dans les poissons gras (thon, maquereau et saumon), et selon la catégorie, dans les huiles & graines (colza, sauge, noix, lin, chanvre…) , les œufs, le lait, le soja et la sauge.

Les omégas  3 permettent de réduire les risques cardiovasculaires et les risques d’apparition de certains cancers, ont des effets anti-inflammatoire, antiallergiques et stimulant l’immunité.

On distingue 3 types :

  • Acide alpha-linoléique (ALA) : son apport est exclusivement alimentaire,
  • Acide eicosapentanoïque  (EPA),
  • Acide docosahexanoïque (DHA).

 

Les omégas 6

Ils agissent au niveau cellulaire, vasculaire, immunitaire, nerveux ainsi que dans les réactions infectieuses, allergiques et inflammatoires et au niveau de la cicatrisation.

On les trouve dans les graines/huiles (lin, onagre, cassis, bourrache, pépins de raison, lin, tournesol, maïs, soja…), dans la spiruline, le jaune d’œuf et la graisse animale.

Les différents types :

  • Acide linolénique (AL),
  • Acide gamma-linolénique (AGA),
  • Acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA) : sa seule source connue est  le lait maternel,
  • Acide arachidonique (AA) Consommer en excès, cet Oméga 6 peut entraîner des maladies à type cutanées, inflammatoires ou auto-immunes.

 

Et vous ? Consommez-vous assez d’oméga 3 et 6 ? Quelles sont les sources alimentaires que vous privilégiez ?

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …