Les principes du commerce équitable

C’est un partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect. L’objectif du commerce équitable est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il concerne surtout un échange entre pays du Sud et du Nord.
Le fabricant doit avoir des conditions de travail décentes et pérennes.

On peut acheter à peu près tout en commerce équitable: vêtements, alimentation, artisanat…

Le travail dans les pays du Sud s’organise le plus souvent en famille. Ce système a beaucoup de mal à s’imposer face aux grandes multinationales. Pour rester sur le marché, ces familles acceptent un salaire moindre. Le commerce équitable s’implique pour rétablir un certain équilibre et aider ces familles.

 

Cadre légal

La loi du 2 août 2005 sur les Petites et Moyennes Entreprises donne une définition légale du commerce équitable (Article 60):

« I. – Le commerce équitable s’inscrit dans la stratégie nationale de développement durable.
II. – Au sein des activités du commerce, de l’artisanat et des services, le commerce équitable organise des échanges de biens et de services entre des pays développés et des producteurs désavantagés situés dans des pays en développement. Ce commerce vise à l’établissement de relations durables ayant pour effet d’assurer le progrès économique et social de ces producteurs.
III. – Les personnes physiques ou morales qui veillent au respect des conditions définies ci-dessus sont reconnues par une commission dont la composition, les compétences et les critères de reconnaissance des personnes précitées sont définis par décret en Conseil d’Etat. »

L’Accord AFNor « AC X50-340 – Commerce équitable » de 2006, conclusion d’un travail de 3 années, a débouché sur la reconnaissance de trois principes fondamentaux :

1 – L’équilibre de la relation commerciale entre les partenaires ou co-contractants
2 – L’accompagnement des organisations de producteurs et/ou de travailleurs engagés dans le commerce équitable
3 – L’information et la sensibilisation du consommateur, du client, et plus globalement du public, au commerce équitable

Impacts du commerce équitable pour les pays du Sud

Le prix fixé est équitable pour les producteurs/fabricants. Mais, au delà, il y a une stabilité des revenus qui s’installe.

Les conditions de travail sont contrôlées et doivent être décentes. Des projets sociaux se créent.

Le commerce équitable est particulièrement utile pour certains fabricants des pays du Sud: castes, femmes, handicapés… qui auraient du mal à vivre de leur commerce en dehors de ce système.

Enfin, il permet la mise en place des relations entre pays du sud et pays du Nord: échanges, rencontres, projets…

Tout cela permet aux familles locales de dégager l’argent nécessaire à l’éducation des enfants, les dépenses de santé, l’achat de vêtements…

 

Le commerce équitable en France est encore limité bien que connu. Il manque une certaine transparence sur les produits et un gage de qualité.

Le but du commerce équitable n’est pas d’acheter à l’étranger au détriment des producteurs/fabricants français. Mais, pour les produits d’importation, nous pouvons favoriser ce type de commerce afin de tenter d’épauler les populations en difficultés.

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …