Manger des fraises : lesquelles et comment ?

La fraise est issue du  fraisier, qui fleurit dès le mois de mars-avril et donne ses fruits de mai à septembre, avec un pic en juin.

 

La composition

Les fraises sont riches en :

  • vitamines A, B9 et C,
  • en oligo-élément (potassium, calcium, sodium et magnésium),
  • en furanéol qui leur confère son goût.

Mais la composition des fraises varie avec leur mode, lieu de production et le délai entre la cueillette et la consommation. Il est donc intéressant de se renseigner sur leur provenance avant de les acheter et de les consommer.

 

La production de fraises

Les fraises produites en France

Les  fraises sont produites dans de nombreuses régions françaises : Sud-Ouest, Sud-Est, Vallée du Rhône, Val-de-Loire, Bretagne…
On y cultive différentes espèces :
– La gariguette : ( 20 % de la production française), c’est la première espèce à mûrir dans nos jardins.
– La mara des bois : Son goût est proche de celui de la fraise des bois (fraises sauvages).
– La selva : ( 12% de la production française) . On la récolte de juin jusqu’à octobre, principalement en Rhône-Alpes, dans le Val-de-Loire et le Sud-ouest.

  • Les « Fraises du Périgord » sont vendues en barquette numérotées, ce qui assure leur traçabilité. C’est le seul label de fraises lié à un lieu et un territoire bien définit.

Le cahier des charges comprend : une agriculture raisonnée, la rotation des cultures, des espèces adaptées au terroir.

http://www.fraiseduperigord.com/

  • Les « fraises de France » répondent à un cahier des charges imposant : une culture en agriculture raisonnée, une forme et une couleur homogène et brillante, respectant la chaine du froid, rangées dans des barquettes permettant leur traçabilité.

http://www.fraisesdefrance.fr/

  • Les « fraises qualités Sud-Ouest » ou label rouge ont comme critère premier la qualité gustative.  A cela s’ajoute une culture raisonnée, la sécurité alimentaire, le respect de l’environnement, une gestion sensée des déchets de l’exploitation, et une traçabilité précise .

http://www.fraiselabelrouge.fr/politique-qualite.php

 

Les fraises produites en Espagne

Elles représentent 85% des fraises importées et sont trouvées à bas prix dans de nombreux commerces.

Ces prix s’expliquent par le mode de production de 95% de ces fruits :

Les cultures d’étendent, de manière tolérée mais illégale sur le  Parc national de Doñana, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco (40% des cultures) , et se font dans du sable, sous plastique (qui finissent brulés ou enterrés),  en pompant environ 50% de l’eau du marais du parc pour l’irrigation et en coupant les arbres gênants.

De plus, la monoculture appauvris le sol, entraine le développement de maladies spécifiques des fraisiers ce qui induit le « nettoyage » annuel des sols par des produits chimiques puissants.

Pour finir, les personnes employées sont souvent des sans-papiers,  surexploités, mal payés.

http://www.wwf.fr/s-informer/actualites/fraises-espagnoles-exigeons-la-tracabilite

Autant dire que la valeur nutritive et gustative de ces fraises est faible mais que son coût humain et écologique est trop important.

 

La dégustation de fraises

Il vaut mieux les préparer au dernier moment afin qu’elles gardent toute leur fermeté et leur saveur.

Pour cela, il faut les sortir du réfrigérateur un peu avant, afin qu’elles ne soient pas trop froides et qu’ainsi leur saveur soit maximale.

Puis,  il faut les rincer, sans les faire tremper et après seulement les équeuter, sinon elles risquent de perdre de leur saveur, de leurs vitamines et de se gorger d’eau.

Elles pourront ainsi être dégustées natures, au sucre, avec un filet de jus de citron, avec de la chantilly … ou en composante d’un dessert : salade de fruit, tarte…ou en confiture.

Attention, les fraises sont connues comme allergènes : à faire goûter avec précautions aux enfants.

 

 

Bon appétit

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …