Les risques des tiques pour l’homme!

Les tiques sont des petites bestioles qui ont tendance à nous dégouter car elles se nourrissent du sang de leur hôte.

Mais savez-vous qu’elles sont aussi à l’origine de maladies ?

 

Généralités

Ellles  appartiennent à la famille des arachnides. Elles possèdent 4 paires de pattes, un rostre, élément qui lui permet de s’incruster dans la peau et n’ont pas d’œil. Elles mesurent de 1 à 30 millimètres suivant l’espèce et le moment de leur « repas ».

Elles vivent la première partie de leur vie au sol et la seconde sur un hôte. Mais elles ont besoin de sang pour passer d’un stade à l’autre de leur évolution.

Comme elles n’ont pas d’œil, elles perçoivent leur hôte par les vibrations mais aussi la chaleur et les odeurs dégagées par les corps. Puis elles montent ou se laissent tomber dessus.

Une fois sur leur hôte, elles cherchent un endroit à l’abri, au chaud, où la peau est fine. Puis, elles mordent et enfoncent  leur rostre de plus en plus profondément, jusqu’au vaisseau sanguin tout en injectant au fur et à mesure un produit anesthésiant qui rend la piqûre indolore.

Une fois qu’elles ont bu le sang de leur hôte (mammifère, oiseaux ou reptiles) elles peuvent peser jusqu’à plus de 600 fois leur poids initial. C’est lors de cette phase où elles pompent le sang de leur hôte, dont l’homme, que les tiques peuvent transmettre différentes maladies ou engendrer une allergie à la salive de tique.

Elles sont présentes dans la nature lorsque la température extérieure varie entre 7 et 25°C. Du fait de leur résistance et de leur adaptation à de nombreux hôtes, elles sont répandues dans de nombreux endroits dans le monde. On les trouve cependant peu dans le pourtour méditerranéen et en altitude (>1200mètres).

 

Prévention

Lors des escapades

Vu la fourchette de températures extérieures acceptable pour les tiques, elles sont présentes une bonne partie de l’année (mars à octobre), suivant les régions. Plus il fait chaud et humide, plus il y a de risque d’en avoir.

L’augmentation du risque vient aussi du fait que, avec la chaleur, nous nous couvrons moins et laissons donc plus de peau accessibles aux tiques. La plupart du temps, on n’en trouve pas à plus d’un mètre au dessus du sol.

Donc, lors de promenades dans les forets, bois, lisières, champs, il faudra être vigilant à couvrir les jambes et les bras (pantalons et manches longues, chaussettes, éventuellement chaussures montantes ou, dans l’idéal, bottes ou guêtres imperméables) mais aussi la tête. Il sera judicieux de suivre les sentiers, plus dégagés que les taillis ou les broussailles.

Les vêtements clairs permettront de mieux visualiser les tiques.

Certains produits sont des répulsifs, mais ils ne doivent pas être mis sur la peau.

 

Attention, cependant, ils peuvent aussi se trouver dans le jardin, sur notre chien ou notre chat…

attention aux tiques

Après les escapades et promenades « à risque »

Inspection des personnes

Inspection : adultes,enfants, animaux. Il faut vérifier les cheveux, derrière les oreilles, les aisselles, plis de l’aine et plis des genoux (lieu protégé, peau fine, chaude et humide).

Attention, les tiques non matures, appelées nymphes peuvent aussi piquer. Mais ces dernières étant toutes petites, il sera très difficile d’identifier l’auteur de cette piqûre.

Si une tique est enlevée rapidement, elle n’aura pas eu le temps de s’attacher réellement à son hôte, de pomper du sang et de transmettre une quelconque maladie (délai de moins de 6 heures jusqu’à 36 heures)

Quoiqu’il en soit, si vous ressentez le moindre symptôme (symptômes grippaux,  fatigue, troubles de la mémoire,  orteils gonflés, sensation de brûlures) dans les jours, semaines ou le mois qui suit la piqûre, consultez immédiatement votre médecin. D’autant plus en cas de lésions de la peau, augmentant de taille en quelques jours (cet érythème migrant peut apparaître dans les 3 à 30 jours suivant la morsure de la tique).

Inspection des vêtements

Les tiques peuvent survivre sur les vêtements entre deux balades. Pour éviter cela,  il est possible de mettre vos vêtements dans un sac hermétique, une bonne demi-heure au congélateur avant de les laver (à plus de 25°C)

 

Traitements

Retirer les tiques

Pour retirer les tiques, une pince à épiler ou une pince à tique seront efficaces. Il ne faudra absolument pas toucher le corps de la tique ni mettre de l’éther, ce qui risquerait d’entraîner une régurgitation du sang et les microbes contenus dans le ventre de la tique.  Avec la pince, saisissiez le rostre et tirez d’un coup sec  ou tournez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’à ce que la tique se dégage.

Puis désinfectez la plaie et lavez-vous les mains.

Pour les animaux, vous pouvez les saupoudrer de terre de Diatomée et les brosser à rebrousse-poils.

Les maladies

Plusieurs maladies peuvent découler de la piqûre de tique. La plus connue étant la maladie de Lyme ou Borréliose.

Il n’y a pas de vaccin pour prévenir cette maladie, mais il existe des médicaments (antibiotiques)  qui pourront guérir et empêcher son évolution (au niveau cérébral, cardiaque, respiratoire…). Elle débute par des lésions cutanées et peut se poursuivre par des troubles neurologiques. Elle doit être prise au sérieux.

Il existe aussi la méningo-encéphalite à tiques, qui elle, n’a aucun traitement. Mais toutes les tiques ne sont pas porteuses du virus responsable de cette maladie.

 

Comme souvent, le maître mot est donc PRÉVENTION et VIGILANCE. Pas de quoi rester cloîtré chez soi avec ses enfants.

 

Sources :
Wikipédia
Tiquarac.org

CHU de Besançon – Service des maladies infectieuses et tropicales : conduite à tenir devant une morsure de tiques en Franche-Comté.

Baxter

France Lyme 
 et leur prospectus rectoverso

Crédit photos:
Certains droits réservés par ComputerHotline 

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …



1 commentaire par le site

  1. Nicole 25 octobre 2014