J’ai testé le jeûne thérapeutique

Je vous parlais du jeûne thérapeutique et des ses bienfaits dans l’article :  » le jeûne thérapeutique, pourquoi et comment « .

J’ai décidé d’essayer de faire un jeûne et de vous faire partager mon expérience.

J’ai bien entendu choisi le jeûne de 7 jours car c’est mon premier jeûne et je préfère démarrer en douceur.

Voici donc mon expérience et mon avis sur cette pratique permettant de purifier son organisme.

 

Préparation

Je suis plutôt d’un caractère impulsif et je me suis décidé assez vite. Je n’ai donc pas vraiment respecté les préparatifs idéaux.

Cependant les quelques jours qui ont précédés le début du jeûne,  j’ai augmenté ma consommation de fruits afin de faire le plein de vitamines !

 

Jour 1

J’avoue que j’ai abordé ce premier jour avec une certaine angoisse que beaucoup de personnes jeûnant pour la première fois ont dû partager. La plus grande crainte est la peur d’avoir faim, la seconde étant que le corps ne tienne pas sur la durée.

Mais de manière assez contradictoire j’étais assez serein et heureux de démarrer cette « aventure » bénéfique pour mon corps.

Ce premier jour j’ai eu un petit peu faim vers 15h et surtout au moment ou ma famille est passée à table … sans moi.

J’ai compensé ces petits moments de faim par un ou deux verres d’eau.

Je ne sais pas si c’est le jeûne en lui même ou de repenser à cette première journée, mais j’ai eu quelques difficultés à m’endormir.

 

Jour 2

En m’endormant la veille j’avais peur que la seconde journée augmente la faim et que je me réveille avec une grosse envie de manger.

Et bien surprise, je me suis réveillé sans avoir faim !

Je me sentais plutôt en forme, pas fatigué et assez serein.

Comme indiqué lorsqu’on fait un jeûne je me suis reposé toute la journée.

J’ai ressenti un petit « coup de mou » en fin d’après midi mais sans plus.

La journée s’est conclue sans faim et je me suis endormi sans difficulté.

 

Jour 3

Ma seconde nuit de sommeil a été très bonne. Se coucher le ventre vide avec le système digestif au repos doit y être pour quelque chose.

Cette troisième journée s’est déroulée toujours sans aucune faim.

J’ai commencé à être ballonné. C’est à priori normal durant un jeûne.

 

Jour 4

En ce quatrième jour j’ai ressenti un peu plus de fatigue et quelques vertiges. J’essaie de me reposer le plus possible mais en gardant les enfants en même temps ce n’est pas toujours facile.

Je continue à beaucoup boire et je sens que mon corps et mes reins le demande.

Je commence à avoir la bouche pâteuse, signe que mon organisme est en train de se régénérer.

 

Jour 5

Rien à voir avec le jour précédent.

Je me lève avec une grande forme ! Je continue cependant à me reposer pour laisser à mon corps toute l’énergie disponible.

La perte de poids qui avait été importante les premiers jours diminue un peu.

J’ai toujours assez soif et la bouche pâteuse.

 

Jour 6

Je commence à trouver le temps long et j’ai hâte de pouvoir re-manger normalement. C’est plus moralement que ça devient difficile.

Du coup j’ai quelques moments de fatigue et je continue le repos.

 

Jour 7

Je ne sais pas si c’est parce que c’est le dernier jour de jeûne  et que je suis content d’y être arrivé mais je suis dans une forme olympique.

La journée se passe très bien, je n’ai toujours pas faim et je continue à bien boire.

 

Semaine de ré-alimentation

La semaine qui suit j’applique à la lettre les conseils pour recommencer à s’alimenter.

Je commence par des jus de fruits frais et c’est très agréable de sentir le bon goût des fruits.

Par contre mon système digestif a beaucoup de mal dès le second jour avec les fruits frais. Je sens comme une boule dans l’œsophage et je rencontre des difficultés pour manger.

Est-ce mon corps qui continue à se régénérer ? J’étais sujet aux reflux gastriques alors peut-être t-a-t-il des choses à réparer de ce côté ?

Cette semaine a donc été pénible, beaucoup plus que la semaine de jeûne en elle-même et j’ai mis du temps pour ré-introduire les autres aliments.

La frustration est aussi plus importante durant cette semaine car il est plus facile de ne pas manger du tout que de ne manger que certains types d’aliments.

 

En conclusion

La première chose est un grand bonheur d’être allé au bout. En effet avant de démarrer je ne savais pas si je tiendrais ces sept jours sans manger.

Ensuite, je sens que mon corps a apprécié. Je dors mieux, mes problèmes d’acidité gastrique sont passés, et j’ai retrouvé la forme.

La perte de pois a été assez significative et ces kilos en moins m’aident surement à avoir la forme.

Je me sens serein. Il est vrai que le fait de jeûner laisse la place à la réflexion et permet de bien réfléchir.

 

Donc en conclusion, je ne peux que conseiller de faire ce jeûne thérapeutique. Je pense que je recommencerai au printemps prochain et le ferai chaque année pour essayer de gommer une année de vie avec une hygiène vitale pas toujours adéquate.

Par contre il faut absolument prévoir de se reposer. Je pense que c’est difficile voir inutile de faire ce type de jeûne en travaillant ou en ayant une activité physique importante. Pour éviter la frustration de la seconde semaine, pensez dès le début que vous en avez pour 15 jours avant de vous remettre normalement à table en mangeant comme tout le monde. Car si vous partez pour 7 jours vous risquez d’aborder la seconde semaine avec plus de frustration et une petite baisse de moral.

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …



adn.okoop.fr

1 commentaire par le site

  1. Gwen 27 novembre 2013