Le seïtan: vous connaissez?

Fabriqué à base de protéines de blé, le seïtan est l’ennemi des personnes allergiques au gluten mais il est très bénéfique pour les autres.

Il a été importé en Asie par les moines bouddhistes et se répand car il est très utile dans les régimes végétariens et végétaliens ou dans la macrobiotique.

Il s’agit en fait d’un pâton de farine de blé complet que l’on lave jusqu’à faire disparaitre tout l’amidon qu’elle contient. Il ne reste alors que le gluten. Il suffit enfin de le faire sécher pour obtenir le seïtan.

 

L’intérêt nutritionnel du seïtan

Le seïtan est très riche en protéines. Il est même plus riche que certaines viandes. Il contient en effet, environ 14% à 30% de protéines et il est dépourvu de cholestérol.

Il est également peu calorique et pauvre en purine, ce qui le rend très digeste.

Il représente donc une alternative à la viande.

Le seïtan ne contient pas tous les acides aminés nécessaires au bon fonctionnement de notre corps. Il faut donc, pour être équilibré, le cuisiner avec une légumineuse.

 

L’intérêt du seïtan en cuisine

Le seïtan a l’aspect et la texture de la viande. Il la remplace donc aussi bien au niveau nutritionnel qu’au niveau visuel et gustatif.

Il rappelle un peu le bœuf cuit.

Tout comme le tofu, il semble un peu fade au premier abord. Mais, bien cuisiné, il devient un aliment très intéressant.

 

Où trouver du seïtan?

Le seïtan se trouve facilement en magasin diététique.

Il se conserve au réfrigérateur et peut aussi être congelé.

 

Faire son propre seïtan

Cela demande du temps et de l’eau mais le seïtan se fait très bien à la maison.

Seïtan à base de farine complète

Les ingrédients pour 300g de seïtan:

  • 750 g de farine complète,
  • 600 ml d’eau,
  • sel.

Pour le bouillon nécessaire à la cuisson :

  • 2 litres d’eau,
  • 60 ml de tamari (sauce soja),
  • une pincée de gingembre frais,
  • un bouquet de thym,
  • trois feuilles de laurier,
  • 1 gousse d’ail pressée.

Dans un plat, mélangez la farine, l’eau, le sel. Pétrissez jusqu’à obtenir une pâte bien élastique. Laissez reposer votre pâton 1 heure environ dans de l’eau tiède.

Après ce délai, remplissez deux saladiers: l’un d’eau froide, le second d’eau chaude.

A l’intérieur du saladier, placez une passoire et votre pâte. Pétrissez la pâte dans l’eau afin qu’elle libère tout son amidon. Pétrissez quelques minutes dans l’eau froide, puis dans l’eau chaude et alternez ainsi durant environ 10 minutes. Lorsque tout l’amidon sera parti, il ne se dégagera plus d’eau blanche de votre pâte.

Il faut alors cuire la pâte dans le bouillon.

seitan
Préparez votre bouillon : mettez l’eau et tous les ingrédients et faites chauffer le tout. Faites de petites boules de pâtes que vous plongez dans le bouillon. Portez à ébullition et laissez cuire à ébullition à petit feu pendant 1 heure.

Vous pouvez conserver le seïtan ainsi préparé durant 5 jours, au réfrigérateur, dans son bouillon. Vous pouvez également le congeler.

 

Saïtan à base de farine de gluten

Pour vous faciliter la tache, vous pouvez remplacer la farine de blé complète par de la farine de gluten. Utilisé à 1,125 litre d’eau pour 750g de farine de gluten. Vous formez alors votre boule que vous faites cuire dans le bouillon en échappant ainsi aux phases de pétrissage et de rinçage.

 

Idées recettes

Voici des idées pour cuisiner les seïtans mais n’hésitez pas à nous donner vos recettes!

 

Si vous avez des recettes sympa, vous pouvez nous les envoyer!

 

crédits photos:
Certains droits réservés par YoAmes
Certains droits réservés par paulcole

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …



adn.okoop.fr