Oui-Oui et Sophie la Girafe, dangereux pour nos enfants ?

C’est ce que relève l’UFC – Que choisir dans ses actualités de décembre 2011.

L’association de consommateurs a testé 30 jouets pour les enfants de moins de 3 ans.

Le point positif :

Aucun d’entre eux ne contenaient de phtalates, formaldéhydes, colorants azoïques ou autres substances toxiques ou cancérogènes interdites par la réglementation .

Les points négatifs :

  • 20 % des jouets testés contenaient des substituts de phtalates n’ayant pas eu d’évaluation de leur toxicité et ne figurant pas sur la liste des matériaux utilisables pouvant être utilisé en contact avec l’alimentation
  • 13 des 30 jouets contenaient des dérivés pétroliers classés, en Europe et aux Etats-Unis comme possibles ou probables cancérogènes ou des précurseurs de nitrosamines, classés également possibles ou probables cancérogènes. Il faut savoir que ces précurseurs de nitrosamines, par exemple, sont interdits dans les tétines (mis de la même manière à la bouche par les enfants) .
Parmi les 13 jouets testés contenant des précurseurs de la nitrosamine : la célèbre Sophie la Girafe et le doudou Oui-Oui de Lansay.
Dans le cadre de la directive Jouets révisée pour être appliquée en 2013, ces taux de précurseurs de nitrosamines seraient légalement acceptables.
L’Allemagne a déjà durcit ses normes pour les jouets adressés aux enfants de moins de 3 ans.
L’IFC-que choisir a fait des démarches auprès de l’ANAES, des pouvoirs publics et des fabriquants afin que les jouets de nos enfants deviennent plus sûrs et les composants plus testés.
Quels jouets sont réellement inoffensifs pour nos enfants ?

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …