Couches lavables vs couches jetables

Les raisons en faveur de l’utilisation des couches lavables sont nombreuses et ne concernent pas que l’aspect écologique, contrairement à ce que l’on pourrait croire.

C’est écolo certes, mais c’est aussi et surtout plus sain pour bébé et ses petites fesses. Et ce n’est pas si compliqué et contraignant que ça à utiliser …

Faisons la comparaison!

 

L’aspect écolo des couches lavables

Utiliser les couches lavables,  c’est réduire l’émission de déchets issus de l’industrie pétro-chimique. Or, le temps de décomposition de ces déchets varie de 300 à 500 ans, sans malgré tout être atteindre une décomposition complète.

Un bébé, de sa naissance à la propreté, consomme environ 4 000 couches. Soit autant de poubelles à descendre, de déchets à stocker.

Les couches lavables peuvent être utilisées pour toute une fratrie ou revendues et ont donc une longue durée de vie.

Le plus économique

Il faut compter 600 à 800  euros pour l’achat de couches neuves ainsi que pour leur entretien (lessive, eau, électricité) jusqu’aux 3 ans de l’enfant.

Pensez aux couches d’occasion, ce qui réduira les frais. Toutefois, il faudra penser à les décrasser avant !

Une fois l’achat effectué pour un enfant, le bénéfice est total pour le reste de la fratrie.

Les frais pour les couches jetables, sont facilement calculables.
Il vous faut:

  • environ 7 couches par jour pendant les deux premiers mois: 7 x 60= 420 couches
  • environ 4 couches par jour jusqu’aux 3 ans (12+12+10 mois): 34 mois x 30 jours x 4 couches= 4080 couches

Cela représente donc une moyenne de 4500 couches par enfants jusqu’à la propreté.

Une couche coûtant environ 25 centimes, il vous faudra dépenser 4500 x 0.25= 1125 euros de couches jetables.

Le confort et la santé

Les couches lavables sont à base de tissus. Elles ne comprennent qu’une composante plastique imperméable réutilisable. La peau de bébé respire mieux, il a moins d’irritations, de rougeurs.
Les couches jetables, même écologiques, contiennent des cristaux qui absorbent l’urine. Ils se retrouvent souvent au contact de la peau de l’enfant et sont une catastrophe au point de vue santé.

Le côté pratique

Fini les gros paquets de couches en plus dans le chariot de courses.

couches lavablesPour celles qui ont peur d’avoir trop de lessives à faire, ou qui ne savent pas comment s’y prendre pour les sorties, il existe des couches hybrides. L’enveloppe extérieur est lavable mais l’insert au contact des fesses de l’enfant peut être lavable ou jetable selon l’utilisation que l’on souhaite faire. Ainsi, lors de sorties prolongées, on n’a pas besoin de trimbaler la partie sale de la couche. Cela reste tout de même plus écologique de par les matières utilisées et le côté exceptionnel de cette utilisation.

Pour les personnes qui ont peur du retour à un « esclavage », il y a  une différence notable à souligner par rapport à nos « grand-mères » : le lave linge a fait son apparition dans nos foyers !

De plus, les selles sont recueillies dans un papier mis sur le dessus de la couches, contre la peau du bébé, qui se jette aux toilettes lorsqu’ils est souillés, et peut être rincé, séché et réutilisé en l’absence de selles. Ces voiles de protection sont généralement fait en cellulose et sont compostables. (voir notre article Comment faire son compost ? )

Il est vrai que les couches lavables sont plus grosses que les couches jetables, des vêtements de la taille au dessus sont parfois nécessaires. Encore que, les dernièeres générations n’ont plus ce problème. Mais cela amorti bien les chutes sur les fesses. Et les couleurs !! nos petits bébés sont trop sexy !

 

Pour le plaisir : des ateliers, associations … vous permettent de confectionner vous-même vos couches : tailles, couleurs, tout est personnalisé!

Alors, essayez, puis changez !

Si vous souhaitez démarrer vous pouvez vous procurer des couches lavables sur internet.

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …