Attention aux méduses!

Avec les beaux jours, les baignades en mer se multiplient.

En plus des risques liés au soleil, les piqûres de méduses font partie des éléments désagréables de nos baignades.

Nous allons voir quelques éléments pour essayer d’éviter ces aléas ou pour les soulager naturellement.

 

Quelques généralités :

Les méduses sont des animaux qui vivent exclusivement dans l’eau tant marine que douce.

Elles sont composées majoritairement d’eau et sont formées de deux parties :

  • 1 ombrelle
  • des filaments, rattachés à l’ombrelle. C’est sur ces derniers que se trouvent les cellules urticantes provoquant la douleur et les symptômes de la piqûre de méduse.

La prévention aux piqûres de méduses

Éviter les méduses

La piqûre  de méduse a lieu généralement lors du contact entre la méduse et la peau. Il faudra donc éviter les baignades lorsque des bancs de méduses sont signalés.

Attention, même mortes depuis plusieurs semaines, les méduses possèdent toujours leurs cellules urticantes et donc, même dans ce cas, il ne faudra pas les toucher.

Pour connaître les endroits où les méduses sont nombreuses, renseignez-vous au centre d’accueil des plages, chez les autochtones  ou sur Internet, par exemple : le portail d’observation de méduses en Méditerranée

 

Au niveau écologique

Le thon rouge (comme la tortue de mer) est un prédateur des méduses. La disparition du thon rouge due à une pêche excessive empêche la régulation de la pullulation  naturelle des méduses.

De même, le réchauffement climatique, et donc celui de l’eau augmente la pullulation des méduses.

Ainsi, les effets de notre société de consommation ont un impact sur notre bien-être en  vacances.

C’est le moment de changer nos habitudes  pour éviter, entre autre, que ce phénomène de pullulation des méduses ne continue de s’accroître et qu’il n’entraîne pas que des inconvénients pour les baigneurs.

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …