Des solutions grâce aux soucis

Le souci est une fleur assez rustique, jolie, et de couleur vive.

Il se cultive facilement. Pour cela, vous pouvez consulter notre fiche : Le souci.

Mais, au delà de son intérêt esthétique et horticole, le souci a de nombreuses autres vertus.

Quelques généralités

Le souci dont nous allons parler est le souci officinal aussi appelé Calendula officinalis. Il peut être cultivé dans les jardins.

Le calendula a de nombreuses propriétés :

  • anti-inflammatoire, 
  • contre les œdèmes,
  • anti-oxydant, (le calendula contient des flavonoïdes)
  • stimulant l’immunité,
  • anti-tumoral

Son rôle anti-bactérien est discuté.

Les utilisations

En cuisine

Les pétales et les boutons de fleurs sont comestibles : ils peuvent être mangés dans les salades…

Il est possible de faire sécher les pétales.

Le souci pourra aussi servir de colorant naturel : il est utilisé régulièrement dans cet objectif pour remplacer le safran.

En huile

L’huile de calendula est particulièrement intéressante pour son effet anti-inflammatoire.

Ainsi, on pourra l’utiliser sur les brûlures, coups de soleil, le feu du rasoir, les fesses de bébé, mais aussi sur les œdèmes, l’eczéma, piqûres d’insectes, pour les massages ….

Pour élaborer votre propre huile de calendula :

  1. Placez vos fleurs de calendula dans un bocal propre et recouvrez-les d’huile végétale (olive, …) sur plusieurs centimètres et fermez le bocal à l’aide d’un chiffon retenu à l’aide d’une élastique.
  2. Placer le tout dans une pièce éclairée régulièrement par le soleil.
  3. Laissez « infuser »  1 à 2  mois, en remuant  environ 2 fois pas semaine, Ne rajoutez de l’huile que si les fleurs sont découvertes.
  4. Filtrez l’huile à l’aide d’une passoire en inox, en prenant soin de bien extirper l’huile accumulée dans les fleurs.
  5. Conservez dans un contenant hermétique et utilisez dans les mois qui suivent.

Cette recette d’huile de calendula se base sur la même méthode que pour faire l’huile de millepertuis.

En infusion

Utilisé en infusion, le souci est anti-inflammatoire, diurétique, anti-spasmodique et sudorifique. Il aiderait aussi à diminuer le taux de cholestérol dans le sang, à stimuler l’immunité et à lutter contre le muguet.

On la prépare avec 1 à 2 grammes de calendula pour 150 mL d’eau frémissante.  Puis laissez infuser une dizaine de minutes.

En plus d’être consommée, cette infusion peut être utilisée en application externe sur les irritations et les lésions, comme l’huile de calendula.

On peut aussi utiliser cette infusion de calendula en bain de bouche, par exemple lors de petites lésions buccales.

En teinture-mère

L’application de la teinture-mère de calendula peut se faire sur la peau et sur les muqueuses.

Ces applications sont anti-inflammatoires, font diminuer les œdèmes  mais lutte aussi contre les bactéries, les champignons, mycoses, virus…

En baume

Le baume a des utilisations semblables aux autres préparations, avec un côté hydratant et une application qui tient sur la peau.

Pour faire votre baume  : 

  1. Faites fondre au bain marie 4 cuillères à soupe de beurre de karité (bio) 
  2. Rajoutez 1 cuillère à soupe d’huile de calendula
  3. Mettez l’ensemble dans un pot propre et désinfecté.

A utiliser sur les coups de soleil, eczéma …

 

Que dire, sinon que la nature nous donne beaucoup ?

Sources :

wikipédia

lesessentielsdejulien.com

eurekasanté

 

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …