Graisses saturées, insaturées, hydrogénées, … On fait le point.

A choisir entre différents aliments, nous préférons ce qui est le meilleur pour notre santé et celle de nos proches.

Les éléments gras font partie de notre alimentation et ils sont indispensables à notre santé, puisque, par exemple, la paroi de l’ensemble  des cellules de notre corps est faite, entre autres, de lipides (gras).

 

Quelques rappels

Les lipides sont l’élément  de base du gras de notre alimentation et de notre corps.

Dans la grande famille des lipides, nous retrouvons, entre autres,  les acides gras et le cholestérol.

 

Les acides gras

Leur origine

Les acides gras peuvent être :

  • d’origine interne : ils peuvent être formés par notre organisme.
  • d’origine externe : ils sont apportés par l’alimentation.

Nos besoins

Classiquement, nos apports en acide gras par la nourriture ne devraient pas dépassées 700 à 900 kcal soit 60 à 90 grammes par jour.

Leur rôle

Les acides gras sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps. Ils entrent en jeu dans de nombreuses fonctions de notre organisme :

  • source d’énergie, en utilisant les graisses stockées,
  • en entrant dans la composition de différents éléments, comme les membranes cellulaires,
  • en entrant en jeu dans la formation  d’hormones.

La chimie

Les acides gras sont formés d’une chaîne d’atome de carbone de longueur variable.

C’est à partir de leur structure chimique que l’on tirera leur appellation :

  • insaturés : qui possèdent des doubles liaisons carbone.
  • saturés : qui ne possèdent pas de double liaison carbone.

Les acides gras saturés

Leur effet

Les acides gras saturés tendent généralement à augmenter le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang. Ainsi, il se déposent sur la paroi des vaisseaux sanguins (artériosclérose) et augmentent le risque de maladie cardio-vasculaire.

Où les trouve-t-on ?

On trouve les acides gras saturés essentiellement dans les produits d’origine animale et industrielle :

  • pâtisserie, viennoiseries industrielles,
  • produits laitiers,
  • viandes : bœuf, porc,
  • volailles et poisson,
  • œufs,
  • huile de coprah (huile de coco),
  • huile de palme qui a été chauffée.

Les acides gras insaturés

Selon la place de la ou des doubles liaisons carbone, on parlera d’acide gras insaturés cis ou acide gras insaturés trans.

Parmi les acides gras insaturés, on trouve aussi, comme sous-classe, les mono-insaturés (les omégas 9)  et les polyinsaturés (les omégas 3 et 6) .

Les acides gras insaturés trans

La plupart des acide gras saturés trans sont d’origine synthétique. On les trouve principalement dans les produits issus de l’industrie agro-alimentaires (viennoiseries…).

L’excès d’acide gras instaurés trans augmente le risque de maladies cardio vasculaires.

Les acides gras trans composent les matières grasses hydrogénées. Plus précisément  les acides gras sont hydrogénées (on rajoute de l’hydrogène, ce qui solidifie les huiles) ce qui les transforment en acides gras trans (AGT)

 Les acides gras mono et polyinsaturés

Leur consommation tend à faire baisser le taux de cholestérol dans le sang.

On trouve les acides gras monoinsaturés dans :

  • huile olive,
  • noix,
  • avocat,

On trouve les acides gras polyinsaturés dans :
  • huile de tournesol, de noix …
  • graines de tournesol

 

Les acides gras essentiels

Ce sont des acides gras insaturés cis.

Ils sont appelés ainsi car ils ne sont pas synthétisés par le corps et leur apport est alimentaire.

On pensera, par exemple, aux oméga 3 et oméga 6, dont l’apport des deux est essentiel mais, généralement, notre apport d’oméga 3 est trop peu important par rapport à celui d’oméga 6.

On trouve des oméga 3 dans :

  • l’huile de lin,
  • l’huile de colza,
  • noix et huile de noix,
  • poissons gras (maquereaux),

On trouve des oméga 6 :

  • l’huile d’onagre,
  • les pépins de raisins et leur huile,
  • le maïs,

Ce qu’il faut retenir

En conclusion, on privilégiera les acides gras insaturés cis.

Les acides gras insaturés trans (= hydrogénées) sont à éviter au maximum.

Si on simplifie, on arrive  à peu près toujours à la même conclusion : manger varié, équilibrés, en limitant les produits industriels et, en privilégiant les produits naturels (fruits, légumes, oléagineux …).

Ainsi on prend soin de son corps et de sa ligne.

 

Certaine source :

Santé et service sociaux – Québec

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …