Les 13 desserts ou comment allier Noël, écologie et gourmandise.

Les 13 desserts (ou calenos) font partie de la tradition provençale, voire méditerranéenne.

Ils sont servi à la fin du repas appelé « gros souper », mangé avant minuit, le 24 décembre au soir.

L’origine des 13 desserts :

Les 13 desserts, qui n’étaient pas réduit à 13 au départ,  ont été listé dans les année 1820, mais existaient déjà auparavant. C’est une tradition qui se transmet de génération en génération.

Le chiffre 13 viendrait du nombre de convives lors du dernier repas de Christ soit Jésus + ses douze disciples.

C’est un nombre qui est devenu minimum, s’il n’est pas strict, dans la tradition des desserts de Noël.

Les 13 desserts varient avec les habitudes familiales, mais ils se doivent d’être une explosion de sucreries et confiseries.  Ce sont des mets qui ne sont habituellement pas consommés lors des repas familiaux.

Généralement, ils régalent la famille durant une semaine après le repas de fête.

Quels sont les treize desserts ?

Notre liste des treize desserts en comportera plus que 13, puisque nous y inclurons des variantes répandues. Ces desserts seront, pour la plupart, développés sous forme d’article, pour la recette, leur caractéristiques, leur histoire, leur signification, leur symbolique, savoir comment les choisir ….

Les classiques :

  • le nougat noir et blanc,
  • la pompe à huile,
  • les fruits secs :  pruneaux,
  • les fruits frais : raisin blanc (servant) , pommes, poires, châtaignes, orange, verdaù (melon vert), éventuellement les mandarines, pignolats (ou prunes de Brignoles),
  • les fruits « exotiques » : dattes,
  • les cédrats (qui est un agrume) confits,
  • la confiture de fruit au moût de raisin,
  • galette au lait parfumées au cumin et fenouil,
  • le cachat (fromage),
  • Les 4 mendiants : noisettes ou noix, figues sèches, amandes et raisins secs.

Les courants :

  • pâte de coing,
  • oreillettes,
  • la panade,
  • les bugnes.

Les spécialités :

  • le touron,
  • les calissons (Aix-en-Provence)
  • la fougasse à la fleur d’oranger (Grasse)
  • la tourte de blette,
  • la tarte aux noix,

Les discutés :

  • chocolats,
  • marrons glacés,
  • papillotes.

Qu’est-ce qui accompagne les 13 desserts ?

Traditionnellement, c’est le vin cuit, du raphia, du carthagène, de la liqueur locale qui est bue avec les treize desserts. Mais ce dernier a laissé peu à peu place au champagne.

Le décor :

La bûche de Noël brûle dans la cheminée.

Les bougies ou chandelles de 3 à 6 sont disposées sur la table et allumées par les personnes les plus âgées, par âge décroissant.

La table de Noël est traditionnellement recouverte  de 3 nappes blanches.

A la fin du repas, les 4 coins de la 3° nappe sont nouées avec les restes du repas, qui étaient amenés aux pauvres sur le chemin de la messe de minuit.

 

Régalez-vous !

Certains droits réservés par jean-louis zimmermann

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …