5 principes pour un jardin plus écolo

jardin fleuri

Un jardin c’est agréable. Quand arrive le printemps c’est une explosion de couleurs, de senteurs, de formes qui égaient la nature. Mais attention toutefois à ne pas transformer ce petit coin de paradis en désastre écologique.

Pour que la nature soit plus belle, il faut la laisser s’exprimer et ne surtout pas chercher à lui imposer la « patte » de l’homme !

Rester proche des besoin de la nature est la clé pour un jardin réussi.

Laisser le jardin naturel

Parce que la nature est bien faite elle permet à chacun de coexister.

jardin naturel

Laissez une partie de votre jardin naturelle, sans entretien particulier et vous permettrez à la faune et la flore locale de se développer. Il faut combattre les idées reçues qui disent que les petites bêtes et les mauvaises herbes sont nuisibles! Elle sont nuisibles dans la tête de certains humains, mais certainement pas pour la nature ! En conservant une partie de jardin « au naturel » vous permettrez aux petites bêtes de se réfugier et de se développer. Par exemple, les coccinelles pourront y trouver un abris l’hiver, s’y reproduire et vous seront très utile dès le printemps pour combattre les pucerons. A l’inverse un jardin « aseptisé », sans refuge pour ces animaux sera plus vulnérable.

Optimisez votre consommation d’eau

Parce que votre jardin a soif, aidez le à optimiser votre consommation d’eau.

Commencez par choisir une prairie naturelle au lieu d’un gazon fragile. D’une part cela est agréable car vous y verrez pousser dès les printemps une grande variété de petites fleurs locales, qui attireront, entre autres,  les papillons. D’autre part, cette végétation locale est beaucoup plus armée à résister au climat de votre région.

Ne tondez pas votre pelouse à ras ! Plus vous tondez court, plus vous fragilisez l’herbe. De plus une herbe courte demande plus d’eau car  elle retient moins l’humidité. Tondez votre pelouse un petit peu plus haut et vous pourrez réduire l’arrosage tout en conservant un espace vert.

Utilisez votre herbe de tonte pour pailler le pied de vos plantes. Il suffit de disposer autour des arbres et des plantes l’herbe de tonte. Cela aura deux effets :

  • Garder l’humidité et réduire ainsi le besoin en eau de la plante,
  • Eviter la repousse des mauvaises herbes au pied des plantes.

Rendre son sol plus fertile

Un sol de qualité est essentiel pour un beau jardin et le développement des différentes espèces végétales. Vous pouvez fertiliser votre sol avec des engrais verts par exemple, mais aussi opter pour une jachère. Laissez votre sol se reposer une année sans  culture pour régénérer la terre.

Faites votre compost

Une bonne manière d’avoir un bon engrais est de faire son compost. En plus vous réduirez vos déchets en recyclant tous les déchets végétaux. C’est un coup double que votre jardin appréciera.

Bannissez les pesticides

N’utilisez pas de pesticides. Ils sont dangereux pour beaucoup d’espèces telles que les coccinelles, les papillons, les abeilles, mais aussi les oiseaux et l’homme ! Il ne faut pas chercher à se substituer à la nature en éliminant nous-même ce qui nous semble nuisible ! Aidons au contraire la nature à reprendre ses droits et gérer son écosystème comme elle sait si bien le faire. Pour chaque maladie, nuisible, … Il existe une solution écologique, non dangereuse ! Il suffit de chercher un peu …

Un jardin local

Certes, on veut tous avoir un beau jardin, avec des espèces diversifiées, parfois rare …

Mais posons nous une simple question avant de choisir : cette espèce pousse-t-elle chez nous ?

Si la réponse est négative, c’est que la plante n’est pas adaptée au climat local. La sélection naturelle au fil des siècles a permis de ne garder que les espèces qui correspondent au climat local et à l’éco-système en place. Aller à l’encontre de cette sélection c’est aller contre la nature, fragiliser les espèces, sur-utiliser les ressources (eau, engrais, …) pour les faire survivre.

En choisissant de planter local, vous contribuerez à protéger l’écosystème. Les plantes « exotiques » ne sont pas faites pour vivre chez nous et sont considérées aujourd’hui comme l’une des principale cause de la destruction de la biodiversité dans le monde et nos jardins.

Choisissez une flore locale. Celle-ci aura l’avantage de bien résister à votre région, mais surtout elle ne demandera pas beaucoup de ressources pour s’épanouir.

Protégez la faune en aménageant son jardin pour les animaux

Oiseaux du jardin - huppe fasciéeAménager son jardin pour les animaux c’est aussi cultiver la biodiversité. Avec  l’avancée des villes et des jardins très, trop entretenus, les animaux n’ont plus de refuges ! Aidons-les et redonnons-leur une place.

Aménagez des abris pour les oiseaux, les insectes, les petits mammifères, faites une marre ou un point d’eau, plantez une haie avec des essences d’arbres locaux, …

Avec ces choses simples vous participerez à la sauvegarde de certaines espèces sauvages animales et végétales et verrez avec plaisir ces animaux se développer. Et pour ceux qui trouvent certains de ces animaux trop intrusifs, pensez à les respecter en leur redonnant leur espace, et il ne viendront plus taper à votre porte !

Diminuez la pollution lumineuse nocturne

Éteignez vos luminaires de jardin la nuit. La pollution lumineuse est responsable de la mort de nombreux oiseaux et insectes chaque année. Pensez à couper vos lumières d’extérieur la nuit. Si vous avez besoin de lumière dans vos allées, garages, parkings, … utilisez des détecteurs de mouvement. Vous aurez ainsi de la lumière au bon moment et elle sera coupée ensuite. Privilégiez aussi des ampoules basse consommation.

En diminuant la lumière nocturne, non seulement vous protégerez des animaux, mais vous réduirez aussi votre facture d’électricité.

 

Prendre soin de son jardin c’est avant tout ne pas lui imposer notre volonté mais l’accompagner dans son développement ! La nature est forte, il faut lui rendre ses armes pour qu’elle puisse conserver l’équilibre de son écosystème. Un jardin écologique favorise la nature.

 

crédits photos :

Certains droits réservés par besopha

Certains droits réservés par AndyRob

Certains droits réservés par sybarite48

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …