Faire des courses économiques et éco-logiques

Les courses font partie du quotidien. Elles sont significatives de notre mode de vie : mode d’alimentation, du choix des emballages, des aliments…

Nos courses sont le reflet de nos choix, de notre impact sur l’environnement et sur notre santé.

Nous allons voir qu’il est possible d’associer des courses respectueuses de notre environnement tout en soulageant notre porte-monnaie.

J’achète des fruits et légumes de saison

En favorisant les fruits et légumes de saison, on optimise notre alimentation en mangeant des aliments riches en vitamines et oligo-éléments, généralement nécessaires à la saison où les légumes sont produits. De plus, on limite les transports, stockage et pertes de ces aliments.

Généralement, ces aliments sont moins couteux.

J’achète des produits locaux.

En achetant local, on favorise les emplois locaux.

De plus, on limite les frais de transport des produits, de stockage, les pertes des éléments essentiels des fruits et légumes (vitamines, oligo-éléments qui se dégradent avec le temps) : on réduit ainsi les rejets de CO2, la pollution, les frais et dépenses énergétiques dues au stockage.

De plus, on a des fruits et légumes ayant plus de chance d’avoir conservés tous leurs éléments essentiels car ils arrivent plus rapidement dans notre assiette.

Le tout à des prix généralement plus bas.

J’utilise des sacs réutilisables

C’est vrai que nous n’avons plus beaucoup le choix : la plupart des grandes surfaces ne distribuent plus de sacs jetables.

Ces sacs réutilisables ne le sont pas uniquement dans les grandes surfaces qui les distribuent : ils peuvent servir lors de vos courses au marché, pour limiter l’utilisation de sacs jetables, dans les magasins bio mais aussi pour transporter vos affaires, stocker vos déchets à amener aux bacs de recyclages … Tout autant d’utilisation qui peuvent aussi limiter l’achat d’autres contenant.

Je réutilise mes sacs « jetables »

On les trouve tout particulièrement au rayon des fruits et légumes, lors des achats au marché, mais aussi à la pharmacie ….

La première question à se poser est:  » en ai-je réellement besoin ? » Effectivement, on peut le refuser et utiliser un sac réutilisable.

Sinon, ils peuvent être réutilisés :

  • En sac poubelle,
  • Au rayon fruit et légumes de vos magasins, au lieu d’en prendre des neufs,

J’achète en vrac

Dans le prix des aliments, céréales, légumineuses, levures alimentaires, flocon de céréales, farines…et même biscuits, l’emballage tient une place non négligeable. C’est également une source de pollution, parfois toxiques,  même si la plupart peuvent être recyclés.

Acheter en vrac, et pourquoi pas en réutilisant des emballages personnels, c’est limiter les déchets et limiter les frais.

Je regarde la composition de ce que j’achète.

Bien sûr, l’idéal est d’acheter les matières premières et de faire tout soit même. Cela limite au maximum les frais et les emballages. Mais cela n’est pas toujours possible avec la vie actuelle. Par contre, regarder la composition des éléments habituellement achetés ou des nouveaux, permet d’éviter certains composants nocifs pour la santé et/ou pour l’environnement comme l’huile de palme.

Je regarde les emballages.

En effet, de plus en plus de marques indiquent sur leurs emballages l’indice carbone, c’est-à-dire la quantité de carbone rejetée de la production à l’arrivée dans le rayon du produit. A choisir, autant que cette dernière soit la plus basse possible.

 

Ainsi, en modifiant quelques gestes au quotidien, on peut limiter nos dépenses et notre impact sur l’environnement…facilement !

 

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …