Visite d’une maison bioclimatique en paille

P1200070

C’est au cœur de la Provence, à Peyrolles-en-Provence, que Yannick a décidé en 2011 de bâtir sa maison. Mais pour lui, la construction d’une maison bioclimatique, écologique et non gourmande en énergie s’est imposée comme une évidence.

Après une formation à l’éco-construction, il s’est lancé avec un ami, Romain, dans la construction de cette maison qui possède une structure en bois et des murs en paille.

N’ayez pas peur du loup, même avec un très bon souffle il ne fera pas s’envoler la paille de cette maison… C’est du solide !

 

La structure en bois, les murs en paille

Le plus important dans cette maison c’est la structure en bois, véritable colonne vertébrale de la maison, elle permet de maintenir l’ensemble.

Des bottes de pailles ont été positionnées dans la structure de bois pour faire les murs et l’isolation.

Les bottes de paille pour les constructions sont généralement des bottes de paille spéciales, plus denses et serrées que les autres afin d’avoir une isolation optimale.

La paille est directement enduite avec un enduit à la chaux, à l’intérieur comme à l’extérieur.

P1200071 P1200087

 

 

 

 

 

Des cloisons en briques de terre crues

Pour les murs intérieurs de cette maison bioclimatique, des briques de terre crues ont été utilisées.

D’une part, ces briques apportent un certain cachet et sont chaleureuses, mais surtout elles ont une inertie importante et sont intéressantes pour le froid comme le chaud ! En été il suffit de ventiler la nuit pour refroidir les briques qui apporteront la fraicheur dans la journée et l’hiver, elles garderont la chaleur du poêle et la diffuseront … Un vrai atout pour la maison !

P1200081

 

 

 

 

 

Une eau chaude solaire

L’eau chaude est produite par des panneaux solaires.

P1200072

 

 

 

 

 

Une production photovoltaïque

Le toit est entièrement couvert de panneaux photovoltaïques et la production est entièrement revendue. Cette petite centrale photovoltaïque produit annuellement 32Mwh.

C’est une manière d’injecter sur le réseau de la maison bioclimatique de l’énergie verte

P1200068

 

 

 

 

 

Un panneau photovoltaïque en auto-consommation

Pour la consommation quotidienne, un simple panneau photovoltaïque de 250w/h suffit ! L’électricité produite n’est pas revendue mais utilisée directement en autoconsommation.

panneau solaire pour la  maison bioclimatiqueP1200082

 

 

 

 

 

Des baies vitrées permettant de chauffer la maison bioclimatique

La façade sud de la maison est entièrement couverte de baies vitrées qui permettent en hiver de chauffer la maison. La Provence étant plutôt généreuse en soleil, même en plein hiver, ça chauffe !

P1200087

 

 

 

 

 

Un poêle à bois pour l’appoint

Pour le chauffage, un petit poêle à bois est suffisant. Mais le plus impressionnant c’est que pour chauffer un peu plus de 100m², deux stères de bois sont suffisantes pour tout l’hiver !

Et ne croyez pas que la chaleur soit juste, il est possible d’y vivre en short et tee-shirt toute la journée tellement il y fait bon.

P1200081

 

 

 

 

 

Des toilettes sèches

Côté toilettes, il était impossible de gaspiller de l’eau!

D’ailleurs Yannick se plait à poser aux gens la devinette suivante « Que dit un africain lorsqu’on lui dit qu’on utilise de l’eau potable pour tirer la chasse ? Réponse : Il ne nous croit pas! ».

Le choix des toilettes sèches s’est donc imposé. En plus ça permet de faire du compost pour le jardin !

P1200092

 

 

 

 

 

Phyto-épuration des eaux grises

Côté eau, il n’y a rien de perdu. En plus des toilettes sèches et de la récupération d’eau de pluie dans de grandes cuves, les eaux grises sont filtrées par des plantes !

Il faut compter un bac rempli de plantes par habitant. Les plantes filtrent les eaux de cuisine, de salle de bain, … et l’eau qui sort est totalement épurée !

Il n’y a plus qu’à la stocker dans des cuves pour l’arrosage !

P1200077 P1200076 P1200078

 

 

 

 

 

Un potager en permaculture

Pour s’alimenter, un potager et un verger étaient nécessaires.

Le choix de la permaculture a été fait. La permaculture consiste à reproduire un éco-système naturel afin de laisser la nature faire le travail. La permaculture utilise des concepts comme la culture sur buttes, les plantes compagnes, …

En plein été, alors que nous sommes en Provence, Yannick arrose tous les 15 jours ! Et si un orage providentiel arrose le jardin, on oublie l’arrosage …

Encore une attitude cohérente permettant de mettre à profit la terre, de s’alimenter, sans gaspiller les ressources.

Et puis bien-entendu, pas de pesticides, pas d’engrais chimiques ! Le purin d’ortie est utilisé pour booster les jeunes plants !

P1200086 P1200085 P1200084 P1200083 P1200080

 

 

 

 

Cette maison accueillante, où il fait bon vivre, est un exemple à suivre ! Car même si le coût est plus élevé (environ 10 à 20% plus cher qu’une maison traditionnelle), les économies à terme pour la planète, notre santé et notre porte-feuille sont énormes !

Quelques questions à Yannick

Yannick, comment t’es venue l’envie de construire une maison en paille ?

Ça fait 15 ans que, grâce à mon métier d’installateur solaire, j’ai rencontré de nombreuses personnes actives dans le milieu de l’environnement et l’éco-construction. J’ai eu l’occasion de rencontrer des auto-constructeurs qui m’ont fait visiter leur maison en bottes de paille, ça a été le déclic: un confort incomparable, un produit local et naturel, relativement facile à mettre en œuvre par des non professionnels.

Ce projet a-t-il été long, difficile ?

Long, oui: 2 ans. Mais c’était le prix à payer pour résoudre les difficultés rencontrées et résolues au fur et à mesure. Quand on construit soi-même sa maison, d’autant plus avec des techniques qui sortent de l’ordinaire, le clé de la réussite c’est de ne pas se mettre trop la pression sur le timing. Si vous êtes pressé, ne vous lancez pas dans ce genre de projet.

Quel message souhaiterais-tu passer aux personnes qui voudraient se lancer dans un tel projet ?

Vivre dans une telle maison procure un confort et une harmonie avec la nature qui sont, à mon avis, incomparables.  On devient vite accro. Si ce message peut être entendu par de futurs constructeurs, sachez que pour moi il justifie les obstacles et le surcoût qui semblent importants au départ. Surcoût qui sera d’ailleurs vite rattrapé par les très importantes économies d’énergie générées et par le potager qui nourrit les habitants. Il existe aujourd’hui des entreprises qui livrent des maisons du même genre (norme passive, structure bois et isolation en paille) en « kit » qui peuvent être terminées en quelques semaines, c’est un gain très important comparé à notre projet; c’est ce type de solution que je recommande pour bâtir des maisons écologiques.

 

Alors, êtes-vous tenté par une maison bioclimatique?

Vous avez aimé ? Partagez cet article :

Téléchargez les fiches pratiques de l’entretien écologique !

fiches entretien ecologique

Vous aimerez aussi …



2 commentaires par le site

  1. Irmatjp 12 mai 2014